Être consultant à l'étranger : l'Allemagne

Publié par IT Link le 03 février 2016

catégorie Témoignage - Allemagne

Diplômé d’un master en mécatronique de l’ESME SUDRIA en 2014, Antoine a d’abord travaillé pour le compte d’une autre ESN sur un projet de validation chez Thalès.

Rapidement après avoir rejoint les équipes IT Link, l’opportunité de travailler en Allemagne s’est présentée pour Antoine. Il n'a pas longtemps hésité et a fait ses valises pour partir Outre-Rhin, à Munich.

fiche aca

Son projet

Antoine intervient chez Autoliv, premier vendeur au monde d’airbags. Ils possèdent un centre de Recherche & Développement. C’est dans celui-ci qu'il travaille et plus particulièrement, sur un projet de véhicules autonomes.

Concrètement, il a en charge l’analyse de situation, c’est à dire qu'il étudie le comportement du véhicule autonome en fonction de tous les scénarii possibles.

Il y a d’abord une phase de conception où les solutions techniques permettant de résoudre les problèmes posés sont imaginées. Vient ensuite une phase de prototypage dans un langage haut niveau, le développement en langage informatique dans un langage compilé par l’ordinateur de bord et l’intégration. Enfin, il réalise les tests dans les véhicules.

Antoine est totalement satisfait par son projet ! Les véhicules autonomes sont des projets complexes et en plein coeur de l’actualité. En plus de cela, il communique uniquement en anglais avec ses collègues. C’est challengeant !

Il peut être également amené à voyager pour tester les véhicules sur des pistes spéciales ou pour rencontrer des clients afin de leur présenter l’avancée du projet.

La vie à Munich

Pour lui, Munich est un immense village, un peu bourgeois. Tout est propre et bien sécurisé. C’est un peu “l’enfant sage” de l’Allemagne”. Même si en effet, la thématique de la bière est omniprésente dans la ville ! La taille de la pinte là-bas n’a rien à voir avec celle de la France !

Antoine vit à 15min du centre ville. Il est en colocation avec 7 personnes, toutes étrangères sauf un allemand ! L’ambiance est bonne mais assez calme. Chacun vaque à ses occupations. Il se retrouve de temps en temps avec ses colocataires pour partager un repas.

Avant de partir, Antoine ne parlait absolument pas allemand mais il prend désormais des cours d'allemand dans une université. Il apprend les bases: compter, les jours de la semaine, ... Parler anglais reste indispensable en revanche.

 

Un retour en France envisageable ?

Le projet sur lequel il travaille devrait terminer au début de l’été. Néanmoins, il espère avoir l’opportunité de rester plus longtemps ! Les 50 cm de neige du moment ne l’effraient pas plus que ça, finalement 😉

Retrouvez ici toutes nos opportunités en Allemagne !